tiken jah fakoly

Tiken Jah Fakoly


Tiken Jah Fakoly, artiste ivoirien né le 23 juin 1968 à Odienné en Côte d’Ivoire, est auteur, compositeur et interprète de musique reggae.

Universal Music
  • Naissance : 1968 - Odienné, Côte d'Ivoire
  • Métier : Musicien
  • Fonction : Compositeur-interprète
  • Entreprise : Universal Music

Tiken Jah Fakoly : Débuts

Tiken Jah Fakoly, de son vrai nom, Doumbia Moussa Fakoly, est né le 23 juin 1968 à Odienné, en Côte d'Ivoire. Il est membre de l'ethnie malinké. Sa famille compte de nombreux griots : chanteurs, poètes et dépositaires de la tradition orale. Très jeune, il s'intéresse à la musique et à la danse. C'est dès l'adolescence que Tiken Jah Fakoly découvre le reggae. Son nom d'artiste vient d'une déformation du surnom que lui donnait son père : Tiani, qui signifie "petit garçon" en malinké. Un ami ghanéen comprenait "Tiken" lorsque l'on disait "Tiani". Jah vient de sa passion pour le reggae, c'est aussi et surtout le surnom que lui donnent ses camarades de classe et amis. La scolarité de Tiken ne dure pas très longtemps. Il commence à danser sur des scènes locales dès 1977, malgré la tentative de ses parents de l'envoyer étudier dans un village voisin.

Tiken Jah Fakoly : Carrière

Sa carrière commence très tôt. C'est avec la danse qu'il se fait connaître au départ. Puis, à 20 ans, il rencontre un guitariste, et enregistre avec lui une maquette. Préférant la scène, il monte un groupe, Djelys, et commence les concerts et les tournées. En 1992, le groupe fera la première partie d'un autre artiste ivoirien célèbre, Solo Jah Gunt. En 1994, lors des élections présidentielles organisées après la mort d'Houphouët-Boigny, Tiken Jah Fakoly écrit des titres engagés et rencontre le succès auprès de la jeunesse ivoirienne avec son album "Mangercratie". Ce disque se vend à des milliers d'exemplaires et le groupe joue dans des stades. C'est à partir de ce moment-là que l'Europe commence à s'intéresser à lui. Les tournées français commencent en 1998. Puis viennent les tournées aux Etats-Unis, où Tiken Jah Fakoly est accompagné par des artistes jamaïquains. Il enregistre ensuite ses 4ème et 5ème albums à la Jamaïque. En 2002 et 2003, suite à des événements politiques en Côte d'Ivoire, Tiken Jah Fakoly est contraint à l'exil, il doit alors s'installer à Bamako, au Mali, et en France. Les concerts et les tournées, dans les festivals français notamment, continuent. En 2007, il sort son 6ème album, enregistré au Mali, intitulé "l'Africain", disque d'or l'année suivante. Et après cinq ans d'exil, il revient en Côte d'Ivoire pour une tournée nationale. En 2010, il ouvre dans la capitale malienne un espace dédié aux jeunes artistes, le club s'appelle "Radio Libre Bamako". Il sort en 2014 son 9ème opus, intitulé "Dernier appel".

Tiken Jah Fakoly : Faits

Tiken Jah Fakoly participe à de nombreux concerts ou événements caritatifs, tels que des concerts en faveur de l'UNICEF ou en Côte d'Ivoire dans le cadre de la campagne "un concert, une école".

Tiken Jah Fakoly : Prix et récompenses

  • 2003 : Victoire de la musique dans la catégorie album reggae pour l'album "Françafrique".
  • 2000 : prix RFI Découvertes Afrique

Tiken Jah Fakoly dans la presse