Tedros Adhanom Ghebreyesus


Organisation des Nations Unies

Tedros Adhanom Ghebreyesus : Débuts

Tedros Adhanom Ghebreyesus est né à Asmara en Ethiopie en 1965. Ayant grandi dans l’Enderta awraija dans la province de Tigray, il garde le souvenir de souffrances atroces et de décès nombreuses personnes de son entourage par manque de soins suite au paludisme. Ces souvenirs marquants influencent son avenir. En effet, après l’obtention de son bachelor en biologie en 1996, Tedros rejoint en tant qu’expert junior de santé le Ministère de la Santé publique de son pays. Plus tard, Tedros Adhanom poursuit ses études universitaires en obtenant un Master scientifique en immunologie des maladies infectieuses de l’université britannique London School of Hygiene and Tropical Medecine. Allant plus loin, Tedros soutient une thèse de doctorat en philosophie de la santé communautaire à l’Université de Nottingham en 2000.

Tedros Adhanom Ghebreyesus : Carrière

La grande carrière de Tedros Adhanom Ghebreyesus commence en 2001 lorsqu’il est nommé chef du bureau régional de santé du Tigray. Très dynamique, Tedros réussit à faire baisser de 22,3% le taux de prévalence du VIH Sida dans son ressort territorial et à réduire de 68,5% la prévalence de la méningite. <br /> <br /> Suite à sa nomination par le premier ministre Meles Zenawi, Tedros Adhanom Ghebreyesus devient ministre de la santé en octobre 2005. En dépit du contexte difficile caractérisé par la pauvreté, le manque d’infrastructures de qualité ainsi qu’une situation économique mondiale peu favorable aux investissements, Tedros réussit à faire des progrès impressionnants en matière de santé. Sous son leadership, l’Etat Ethiopien créé de 2005 à 2008, 4000 centres de santé, forme et déploie environ 30 000 agents de santé.<br /> En termes de lutte contre le paludisme, il est à inscrire au bilan de Tedros au Ministère de la Santé, une réduction significative du taux de mortalité. En 2007 par exemple, les décès dus au paludisme ont baissé de plus de 50% par rapport à 2005. Pas moins de 20,5 millions de moustiquaires imprégnées d’insecticides ont été distribuées sur le sol Ethiopien afin de protéger plus de 10 millions de familles de 2005 à 2008.<br /> <br /> C’est au cours de sa direction que le pays enregistre des performances inédites dans la lutte contre le VIH Sida.La diminution du taux d’infection VIH de 90% et la baisse du taux de décès de 53% entre 2002 et 2012 sont de réels progrès grâce aux vastes campagnes de sensibilisation et de fournitures de médicaments.<br /> <br /> En novembre 2012, Tedros Adhanom devient ministre des affaires étrangères. À ce poste, il étale ses talents de négociateur à de nombreuses occasions notamment lors de la signature du traité de la 3ème conférence sur le financement du développement tenue à Addis-Abeba en juillet 2015 en dépit des positions opposées.<br /> <br /> Fort de ces riches expériences nationales et internationales, Tedros se porte candidat au poste de DG de l’OMS et se fait élire en mai 2017. Il rentre dans ses nouveaux attributs le 1er juillet 2017.<br />

Tedros Adhanom Ghebreyesus : Faits

Tedros Adhanom a reçu de nombreuses distinctions pour ses actions en faveur de la santé. On peut citer à titre indicatif la distinction du jeune investigateur de l’année en 2003 décernée par la société américaine de médecine et d’hygiène tropicales. En 2011, il est devenu le premier lauréat non américain du prix humanitaire Jimmy et Rosalynn Carter de la fondation nationale américaine des maladies infectieuses.

Tedros Adhanom Ghebreyesus : Prix et récompenses

  • jeune investigateur de l’année en 2003
  • prix humanitaire Jimmy et Rosalynn Carter en 2011

Tedros Adhanom Ghebreyesus sur Twitter

Twitter has returned errors:

  • “Could not authenticate you. [error code: 32]”

More information on errors that have codes here.

Tedros Adhanom Ghebreyesus dans la presse