Tawakkol Karman


Tawakkol Karman, Journaliste yéménite née en 1979, est la fondatrice de Women Journalists Without Chains en 2005.

Women Journalists Without Chains

Tawakkol Karman : Débuts

Tawakkol Abdel-Salam Karman de son nom complet est née à Ta’izz au Yemen le 7 février 1979. Fille de l’homme politique Abdel Salam Karman, elle étudie le commerce et les sciences politiques à Sana’a, avant de compléter ses études par un doctorat en droit international à l’Université de l’Alberta au Canada. Elle devient ensuite journaliste au Yemen.

Tawakkol Karman : Carrière

En 2005, Tawakkol Karman fonde avec sept autres femmes journalistes le groupe « Women journalists without a chain » (les femmes journalistes sans chaînes) qui a pour objectif de promouvoir la liberté d’expression et d’opinion.<br /> Elle tente de créer un service d’information par SMS, mais son projet est refusé par le ministère yéménite de la communication. Après de son opposition affichée au refus du même ministère d’ouvrir une radio et un journal, Tawakkol Karman dit être victime de harcèlement, de propositions de corruption et d’intimidations de la part du gouvernement.<br /> En 2011, Tawakkol Karman fut une figure centrale de la révolution en organisant à Sana'a des rassemblements d’étudiants pour lutter contre le gouvernement d’Ali Abdullah Saleh. Elle sera arrêté, puis relâchée deux fois pour ces actions militantes.<br />

Tawakkol Karman : Faits

Lorsqu’en 2011 elle obtient le prix Nobel de la paix conjointement avec deux autres lauréates, elle est à la fois la première femme arabe et la plus jeune à obtenir cette distinction.

Tawakkol Karman : Prix et récompenses

  • Prix Nobel de la paix (2011)

Tawakkol Karman sur Twitter

Tawakkol Karman dans la presse