Segenet-Kelemu

Segenet Kelemu


Segenet Kelemu, scientifique éthiopienne, née en 1956, est la directrice générale du Centre International de Physiologie et d’Écologie des Insectes.

Centre International de Physiologie et d’Écologie des Insectes à Nairobi

Segenet Kelemu : Débuts

Segenet Kelemu est la quatrième d’une fratrie de sept enfants. Elle grandit dans un petit village éthiopien, sans électricité et ni eau courante. Ses parents travaillent à la ferme. Sa mère est analphabète, son père en revanche a appris à lire et écrire à l’église. Les enfants aussi travaillent à la ferme, mais tous ont été envoyés à l’école, école qui est publique et gratuite en Ethiopie. Segenet Kelemu poursuit toute sa scolarité dans son pays. En 1974, elle est la première femme de sa région à intégrer l’université d’Ethiopie. A la faculté d’agronomie, elle étudie entourée de garçons. Il n’y a que cinq filles dans un campus de deux cents étudiants. Elle obtient ensuite une bourse pour étudier aux Etats-Unis.

Segenet Kelemu : Carrière

A la suite de son master en pathologie végétale en génétique obtenu dans le Montana en 1985, elle rejoint l’université du Kansas et y décroche son doctorat en biologie moléculaire et pathologie végétale en 1989. Elle devient ainsi chercheuse et reste aux Etats-Unis, à Cornell, avant de partir en Colombie en 1992 avec une organisation internationale spécialisée dans la sécurité alimentaire et la lutte contre la pauvreté. Elle travaille sur les pathologies végétales plus particulièrement centrées sur les plantes fourragères. Elle reste en Amérique latine pendant quinze ans, puis part travailler quelques temps en Chine. Elle se rend compte ensuite de l’importance de son sujet d’étude pour son pays natal. C’est ainsi qu’elle retourne en Afrique et s’installe à Nairobi au Kenya en 2007. Elle est nommée en 2013 directrice générale du Centre International de Physiologie et d’Écologie des Insectes.

Segenet Kelemu : Faits

Elle travaille sur des plantes fourragères capables de naturellement repoussées des insectes et très nourrissante pour les animaux afin de lutter contre la pauvreté et la malnutrition.

Segenet Kelemu : Prix et récompenses

  • 2014 : Prix L'Oréal-Unesco pour les femmes et la science
  • 2011 : Prix de l'Académie mondiale des sciences, pour les sciences agricoles
  • 2010 : Prix Yara "Révolution verte" en Afrique

Segenet Kelemu dans la presse