Nouria Benghabrit

Nouria Benghabrit


Nouria Benghabrit, sociologue algérienne, née en 1952 à Oujda, est la ministre de l’éducation du gouvernement algérien.

Gouvernement d'Algérie

Nouria Benghabrit : Débuts

Nouria Benghabrit est la petite-fille du fondateur de la Grande Mosquée de Paris. Née au Maroc, elle réalise la totalité de sa scolarité en Algérie. C’est à Oran qu’elle passe le baccalauréat en 1970. Elle intègre ensuite l’université d’Oran et suit des cours de sociologie. Elle y obtient sa licence en 1973 et continue avec une spécialisation en sociologie de l’éducation. C’est ainsi que quatre ans plus tard, elle soutient son DEA. Pendant ses études, elle s’intéresse à la politique et commence à militer. En 1982, à l’université Paris V - La Sorbonne, elle obtient son doctorat.

Nouria Benghabrit : Carrière

La carrière d’enseignante et sociologue de Nouria Benghabrit commence en 1973. A partir de 1976, elle est responsable du département de sociologie de l’université d’Oran. A la suite de son doctorat, elle devient chef du laboratoire de recherche sur les systèmes de formation. De 1985 à 1992 elle est chercheuse au sein de deux organismes : l’URASC, unité de recherche en anthropologie sociale et culturelle et le CRASC, centre national de recherche en anthropologie sociale et culturelle. Elle devient en 1989 directrice de l’URASC, puis à partir de 1992 du CRASC. Parallèlement à sa carrière de sociologue, Nouria Benghabrit s’engage en politique. Tout d’abord avec l’UNESCO, où elle préside le comité arabe pour l’enseignement supérieur. Puis, à partir de 2007, elle devient vice-présidente du conseil d’administration de l'Institut africain de la gouvernance. Elle est nommée en 2012 par le secrétaire général des Nations Unies pour travailler au sein d'un comité spécial, en charge des politiques de développement. En 2014, elle devient ministre de l'éducation dans le gouvernement algérien.

Nouria Benghabrit sur Twitter

Twitter has returned errors:

  • “Rate limit exceeded [error code: 88]”

More information on errors that have codes here.

Nouria Benghabrit dans la presse