mubarak muyika

Mubarak Muyika


Mubarak Muyika, jeune entrepreneur kenyan, né en 1995, est le fondateur et directeur de la société informatique Zagace.

Zagace
  • Naissance : 1995 - Kenya
  • Métier : Entrepreneur
  • Fonction : Directeur général
  • Entreprise : Zagace

Mubarak Muyika : Débuts

Mubarak Muyika perd ses parents à l’âge de dix ans. Il s’installe alors avec sa tante et son oncle, propriétaire d’une maison d’édition, Acrodile Publishers. Il suit une scolarité normale au collège et au lycée tout en travaillant aux côtés de ses parents adoptifs. Il réalise ainsi les difficultés que rencontrent les petites et moyennes entreprises pour toucher de nouveaux clients et gérer leur communication. C’est ainsi qu’il commence à apprendre l’informatique en autodidacte et devient webmaster du site internet d’Acrodile Publishers. Il obtient son baccalauréat et accède à une bourse complète pour Harvard, mais préfère commencer son activité professionnelle.

Mubarak Muyika : Carrière

Mubarak Muyika commence à travailler dès la fin de son lycée. Il fonde son entreprise en 2012. Hype Century Technologies and Investment est une société de design de sites web et de gestion de noms de domaine. Il a pu fonder cette entreprise grâce à l’argent qu’il a collecté à partir de ses missions de freelance. Il commence seul puis engage deux camarades de classe. C’est un succès. L’entreprise obtient de nouveaux clients, déménage dans de nouveaux locaux et engage de nouveaux profils. En 2013, Mubarak Muyika décide de vendre cette société pour commence un nouveau projet. C’est ainsi qu’il fonde Zagace, une autre société en informatique. Son développement est tel que c'est aujourd'hui une multinationale et qu'elle a installé son siège à San Francisco.

Mubarak Muyika : Prix et récompenses

  • 2015 : parmi les 30 entrepreneurs les plus prometteurs d'Afrique, selon le magazine Forbes
  • 2012 : Anzisha Fellow, prix de l'African leadership academy
  • 2011 : prix de science, compétition regroupant tous les lycées du Kenya

Mubarak Muyika dans la presse