Mo Ibrahim

Mo Ibrahim


Mo Ibrahim Foundation

Mo Ibrahim : Débuts

Mo Ibrahim est né en 1946 en Nubie au Soudan. Des années plus tard, c’est en Egypte qu’il entreprend ses études supérieures et obtient son diplôme d’ingénieur à l’Université d’Alexandrie. A la suite, il effectue un retour en terre soudanaise pour travailler au sein du personnel de l’opérateur public Sudan Telecom. À 26 ans, le jeune ingénieur s’envole pour le Royaume-Uni dans le but de préparer son diplôme de troisième cycle. Il décroche d’abord sa maitrise en électrotechnique à l’Université de Bradford, puis un PhD anglo saxon en 1974 sur les communications mobiles à l’Université de Birmingham. Parlant de ses débuts, Mo expliquedans l’article ‘’ Mo Ibrahim: Le milliardaire anglo-soudanais qui veut changer l’Afrique’’ publié par africapresse.com le 10/08/2012, « Mes études portaient sur la mise en équation des interférences créées par les immeubles en vue d’établir les lois physiques auxquelles elles répondent. J’étais chercheur à l’Université de Birmingham. Un scientifique, une personne qui travaille pour la gloire, qui est capable de passer des heures à faire des expériences et des calculs ! ».

Mo Ibrahim : Carrière

Mo Ibrahim débute sa carrière en 1983 lors de la création de Cellnet par British Telecom pour la mise en place d’un téléphone de voiture qui devait être opérationnel en 1985. L’ingénieur soudanais est alors embauché au sein de la nouvelle société en tant que directeur technique. <br /> <br /> Très talentueux, il manipule en 1984 l’un des premiers téléphones mobiles et convainc ses employeurs d’en faire la commercialisation. C’est alors qu’entre en service à Londres en 1985 le tout premier réseau de téléphonie mobile au monde.<br /> <br /> Profitant de l’ouverture du GSM à la concurrence, Mo Ibrahim avec une poignée d’amis crée en 1989 Mobile Systems International (MSI), une société de conseil et de logiciels.<br /> <br /> En 1998, Mo oriente son entreprise vers le métier d’opérateur en créant MSI Cellular Investments, laquelle sera renommée plus tard Celtel International. Très dynamique, l’entreprise de Mo Ibrahim opère sous licence dans pas moins de 15 pays d’Afrique couvrant plus du tiers de la population africaine. En 2005, Mo Ibrahim vend Celtel à MTC Kuwait au prix de 3,4 milliards de dollars Us.<br /> <br /> Après la vente de son entreprise, il lance la fondation Mo Ibrahim en 2006. A travers cette organisation, il ambitionne d'aider le continent africain à promouvoir la transparence, la démocratie et la bonne gouvernance. Ainsi, il inaugure le prix Mo Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique dont l’ancien président mozambicain Joaquim Chissano est le premier lauréat en 2007. Avec un paiement initial de 5 000 000 de dollars et un paiement annuel à vie de 200 000 dollars, il récompense les chefs d’états africains ayant exceptionnellement œuvré en faveur de la sécurité, de l’éducation, de la santé des droits de l’homme et du développement économique etc.<br />

Mo Ibrahim : Faits

Mo Ibrahim a été classé par Forbes 692e fortune mondiale en 2011 avec un portefeuille de 1,8 milliards de dollars. Il figure par ailleurs en 2008 dans la liste des « TOP 100 » du Times.

Mo Ibrahim sur Twitter

Mo Ibrahim dans la presse