Lubna Olayan


Lubna Olayan, femme d’affaires née le 5 août 1955, est la directrice générale de l’Olayan Financing Company depuis 2002.

Olayan Financing Company

Lubna Olayan : Débuts

Née le 5 août 1955 en Arabie Saoudite, Lubna Suliman Olayan, de son nom complet, est issue d’une riche famille saoudienne. Entrepreneuse de talent, elle est une figure emblématique de la lutte pour la place des femmes au Moyen-Orient et dans le monde arabe. Elle étudie aux Etats-Unis et obtient une licence scientifique (Bachelor of Arts) à la Cornell University, puis un Master en business à la Kelley School of Business au sein de l’université de l’Indiana.

Lubna Olayan : Carrière

A la fin de ses études, Lubna Olayan suit les traces de son père, feu Sulaiman S. Olayan qui était en son temps un entrepreneur à succès. Après avoir été (entre autres) analyste chez J.P. Morgan, elle intègre l’entreprise familiale, l’Olayan Financing Company (OFC), un holding fondé par son père en 1947 et qui gère des activités diverses dans le secteur pétrolier, de la restauration rapide, de l’acier et des services. En 2002, elle succède à son père et occupe le poste de PDG du groupe. L’OFC est aujourd’hui l'un des plus grands investisseurs sur les marchés saoudiens et au Moyen-Orient. Le groupe opère ou participe activement au financement de plus de 50 sociétés, souvent en partenariat avec des multinationales de premier plan. Lubna Olayan siège au conseil d'administration de l’OFC avec son frère Khaled et ses sœurs Hayat et Hutham. La famille de Lubna Olayan aurait accumulée une fortune de plus de 10 milliards de dollars. En 2006 et 2007, elle rejoint également les conseils consultatifs internationaux de Rolls-Royce et de Citigroup.

Lubna Olayan : Faits

Lubna Olayan est classée 65ème dans le classement Forbes 2016 des femmes les plus influentes. Elle est connue pour être la première femme à avoir fait un discours à une conférence d’envergure en Arabie Saoudite.

Lubna Olayan : Prix et récompenses

  • Prix de l'entrepreneur de l'année de Cornell (2010)

Lubna Olayan dans la presse