Kamel Daoud

Kamel Daoud


Kamel Daoud, écrivain algérien né en 1970 à Mostaganem est l’auteur de plusieurs romans et journaliste pour le Quotidien d’Oran.

Le Quotidien d'Oran
  • Naissance : 1970 - Mostaganem, Algérie
  • Métier : Ecrivain
  • Fonction : Journaliste
  • Entreprise : Le Quotidien d'Oran

Kamel Daoud : Débuts

Kamel Daoud a grandi dans une fratrie de 6 enfants, avec un père gendarme dans l'Algérie des années 70. Il est originaire de Masra, un village situé à 13 km de Mostaganem, dans l'ouest du pays. Il est le seul de sa famille à avoir entrepris des études. Enfant, il s'oriente vers les mathématiques. Mais après son baccalauréat, il continue ses études à l'université en se spécialisant en littérature française. A l'école primaire, c'est l'arabe qui était enseigné, c'est donc seul qu'il apprend le français. Ses parents ne savent pas lire. Il a commencé la lecture du français avec Jules Verne.

Kamel Daoud : Carrière

Il intègre le journal, le Quotidien d'Oran, en 1994, à 24 ans. Ce journal est le troisième quotidien national francophone algérien. Il commence en couvrant les faits divers. C'est en 1997 qu'il écrit sa première chronique, publiée sous le nom français "Notre opinion, votre opinion". Cette tribune lui donne l'occasion de faire un portrait de son pays et de ses dirigeants. En plus du journal papier, il publie également ses 3500 signes sur sa page Facebook et sur le site Slate Afrique. Par ailleurs, ses articles sont souvent repris par des quotidiens ou hebdomadaires de la presse française. Pendant 8 ans Kamel Daoud a tenu le poste de rédacteur en chef du journal. En parallèle de son métier de journaliste, il écrit des nouvelles et des romans, en langue française. Il a publié sept ouvrages en douze ans, dont un recueil de chroniques. Son premier roman sort en 2003 et est intitulé "La Fable du nain". Il publie en 2011 en France un recueil de nouvelles sous le titre "Minotaure 504". Cet ouvrage, salué par la critique française, est traduit en allemand et italien. Avec ce recueil, il figure dans la sélection finale du Goncourt de la nouvelle 2011. En octobre 2013, il publie son dernier roman "Meursault, Contre-enquête". Ce récit s'inspire de l'ouvrage d'Albert Camus, "l'Etranger". Avec ce livre, il est sélectionné en 2014 pour le prix Goncourt, qu'il obtiendra l'année suivante dans la catégorie premier roman. Ce roman est adapté au théâtre en 2015 par Philippe Berling.

Kamel Daoud : Prix et récompenses

  • 2015 : prix Goncourt du premier roman pour "Meursault, Contre-enquête"
  • 2014 : Prix François-Mauriac et prix des cinq continents de la Francophonie
  • 2011 : Sélection finale du prix Wepler et du Goncourt pour le "Minotaure 504"

Kamel Daoud sur Twitter

Twitter has returned errors:

  • “Rate limit exceeded [error code: 88]”

More information on errors that have codes here.

Kamel Daoud dans la presse