Emmanuel Golou

Emmanuel Golou


Emmanuel Golou, homme politique béninois, né en 1955 au Bénin, est le président du parti social démocrate.

Parti Social Démocrate (Bénin)

Emmanuel Golou : Débuts

Emmanuel Golou fait ses classes au lycée Béhanzin de Porto-Novo de 1967 à 1973. C’est à ce moment-là qu’il commence à militer, notamment au sein de l’Union générale des élèves et étudiants de Dahomey. Il valide ensuite son master en économie. Il continue plus tard ses études à l’étranger. Il part d’abord au Sénégal et intègre le Centre ouest africain de formation et d’études bancaires à Dakar. Il en sort diplômé en 1984. Puis c'est en France, qu'il obtient un doctorat en sciences économiques, délivré par l’université Paris-Dauphine en 1988. Son sujet de thèse porte sur la monnaie, la finance et la banque.

Emmanuel Golou : Carrière

A la suite de son master en économie, Emmanuel Golou commence une carrière au sein de la banque commerciale du Bénin. Sa mission : mettre en place des études sur des programmes économiques en Afrique. Après des années de militantisme étudiant, il retourne à la politique en 1990, à la suite de son doctorat, en fondant le parti social démocrate du Bénin, le PSD. Il est ainsi élu député à l’assemblée l’année suivante. Et toujours en 1991, il devient rapporteur général de la commission des finances. A partir de 1996, il quitte son poste de député pour devenir ministre de l’énergie. Il gère ce portefeuille pendant deux ans. Sa carrière de député se poursuit jusqu’à devenir en 2003 président du groupe parlementaire de son parti. En 2012, il est élu président du PSD, après en avoir été le secrétaire général puis le premier vice-président. En mars 2013 c‘est le comité Afrique de l’Internationale socialiste qui fait de lui son président.

Emmanuel Golou : Prix et récompenses

  • Grand officier de l’ordre national du Bénin
  • Commandeur de l’ordre national

Emmanuel Golou sur Twitter

Twitter has returned errors:

  • “Rate limit exceeded [error code: 88]”

More information on errors that have codes here.

Emmanuel Golou dans la presse